Neurologue - Définition et quand le consulter

Le neurologue est le médecin spécialiste du système nerveux et des affections qui s’y rapportent. De la migraine à l’hémorragie cérébrale, il prend en charge un large éventail de pathologies. Que soigne-t-il exactement ? Quand faut-il consulter ? Comment se passe une consultation ? Tour d’horizon de cette spécialité médicale.

Quelles pathologies le neurologue prend-il en charge ?

La neurologie est la science qui s’intéresse à la structure, au fonctionnement et aux affections du système nerveux. Divisé en deux grandes parties, le système nerveux comprend :

  • Le système nerveux central. Il est composé de l’encéphale, qui comprend le cerveau, le cervelet et le tronc cérébral et de la moelle épinière.
  • Le système nerveux périphérique. Il est constitué des nerfs crâniens (rattachés au cerveau) et des nerfs rachidiens (rattachés à la moelle épinière).

Le champ d’action du neurologue est donc très vaste. Il est amené à traiter un grand nombre de pathologies, telles que :

  • les céphalées (maux de tête) ;
  • la maladie d’Alzheimer,
  • la maladie de Parkinson ;
  • les troubles de la mémoire ;
  • l’épilepsie ;
  • la sclérose en plaques ;
  • la sclérose latérale amyotrophique (maladie de Charcot) ;
  • la poliomyélite ;
  • la méningite ;
  • les AVC  (Accident Vasculaire Cérébral);
  • les tumeurs cérébrales ;
  • les tumeurs médullaires (touchant la moelle épinière) ;
  • les hémorragies cérébrales ;
  • les myopathies ;
  • les névralgies ;
  • les paralysies faciales ;
  • etc.

Les neurologues ont la possibilité de se spécialiser dans une branche de la discipline en particulier. Ainsi, certains d’entre eux sont neurochirurgiens ou neuropédiatres, d’autres sont spécialistes en neurologie cognitive, en neuro-oncologie, etc.

Pourquoi aller consulter un neurologue ?

Pour consulter un neurologue, il faut être orienté par son médecin généraliste. C’est lui qui, après avoir ausculté son patient et demandé des examens complémentaires, décide de la nécessité d’un suivi spécialisé. Le respect de ce parcours de soin est nécessaire pour que votre consultation soit prise en charge par la Sécurité Sociale.

Les motifs de consultation sont variés :

  • perte de mémoire ;
  • démence ;
  • perte de sensibilité d’un membre ;
  • douleurs inflammatoires aiguës ou chroniques ;
  • etc.

Cependant, certains signes doivent alerter et vous amener à consulter en urgence :

  • maux tête violents, accompagnés ou non de vomissements ;
  • troubles du langage : ne plus savoir dire son nom ou son adresse ;
  • troubles de la vision : perte de la vue d’un seul ou des deux yeux ;
  • convulsions ;
  • crise d’épilepsie ;
  • malaise avec perte de connaissance ;
  • paralysie d’un ou plusieurs membres ;
  • paralysie faciale.

Certains facteurs de risque augmentent la gravité potentielle des symptômes évoqués ci-dessus :

  • avoir plus de 50 ans ;
  • le tabac ;
  • l’alcool ;
  • le diabète ;
  • le cholestérol ;
  • l’hypertension.

Comment le neurologue exerce-t-il ?

Le neurologue peut exercer en cabinet privé, dans une clinique ou au sein d’un établissement hospitalier. 

À l’instar de ses confrères, le neurologue commence sa consultation par l’interrogatoire de son patient. Il note les différents symptômes évoqués, prend en compte les antécédents personnels et familiaux et analyse les résultats des différents examens pratiqués en amont.

Le spécialiste analyse ensuite les fonctions sensitives et cognitives de son patient, selon les symptômes décrits. Il détermine ainsi l’origine des troubles et met en place un traitement et un suivi évolutif.

Il arrive parfois que certains examens complémentaires soient nécessaires afin d’affiner le diagnostic :

  • électroencéphalogramme ;
  • électromyogramme ;
  • angiographie ;
  • radiographies ;
  • scanner ;
  • IRM ;
  • ponction lombaire ;
  • etc.

Comment devenir neurologue ?

Après son baccalauréat, le neurologue s’oriente vers des études de médecine. Il entame donc sa P.AC.E.S. (Première Année Commune aux Études de Médecine) à l’issue de laquelle il passe un concours d’entrée très sélectif.

Les 5 années suivantes sont partagées entre cours à la faculté et stages à l’hôpital afin de découvrir les différents services. La 6 ème année de médecine est clôturée par le passage des E.C.N. (Épreuves Nationales Classantes) à l’issue desquelles l’étudiant peut choisir sa spécialisation en fonction de son classement.

Cinq années d’internat seront ensuite nécessaires afin d’étudier en profondeur le système nerveux et toutes les pathologies qui lui sont rattachées. 

Après ces 11 années d’études, le neurologue obtient son D.E.S. (Diplôme d’Études Spécialisées) en neurologie. 

La dernière étape avant de pouvoir exercer est la soutenance de thèse, indispensable pour obtenir le précieux sésame : le D.E. (Diplôme d’État) de docteur en médecine.

Voir les annonces médicales pour Neurologue

Candidat à des remplacements ?

Inscrivez-vous gratuitement dès aujourd'hui et recevez automatiquement des propositions de remplacements.

Créer mon profil Candidat