Neurochirurgien - Définition et quand le consulter

Le neurochirurgien est un spécialiste qui assure le traitement chirurgical des troubles du système nerveux. Quels types de pathologies soigne-t-il ? Comment prendre rendez-vous ? Comment se déroule une consultation ? Tour d’horizon de cette spécialité médicale.

Quelles affections le neurochirurgien prend-il en charge ?

La neurochirurgie est une branche de la médecine qui s’intéresse au diagnostic, à l’étude et au traitement chirurgical des pathologies du système nerveux central et périphérique. Le neurochirurgien prend donc en charge les affections liées au cerveau, au cervelet, au tronc cérébral, à la moelle épinière, aux nerfs et aux méninges.

Il peut traiter différents troubles, tels que :

  • les anomalies congénitales ;
  • les tumeurs ;
  • les affections de la colonne vertébrale ;
  • les traumatismes ;
  • etc.

Les affections prises en charge par le neurochirurgien sont nombreuses, nous pouvons citer notamment :

  • les hernies discales ;
  • les fractures et tassements vertébraux ;
  • les tumeurs bénignes (adénomes hypophysaires, méningiomes, craniopharyngiomes, etc.) ;
  • les cancers (gliomes, médulloblastomes, métastases cérébrales, etc.) ;
  • les anomalies vasculaires ;
  • les anévrismes ;
  • l’hydrocéphalie ;
  • les malformations cérébrales ;
  • les traumatismes crâniens ;
  • les pathologies rachidiennes (canal lombaire étroit, canal cervical rétréci, fusion lombaire, etc.) ;
  • etc.

Les pathologies prises en charge étant extrêmement variées, de nombreux neurochirurgiens décident de se spécialiser :

  • neurochirurgie vasculaire ;
  • neurochirurgie spinale ;
  • neurochirurgie stéréotaxique ;
  • neurochirurgie fonctionnelle ;
  • neurochirurgie de la colonne vertébrale ;
  • etc.

Quand consulter un neurochirurgien ?

Pour que la consultation chez le neurochirurgien soit prise en charge par l’assurance maladie, il convient de respecter le parcours de soins. C’est généralement le médecin traitant, le neurologue ou le rhumatologue qui oriente son patient vers le spécialiste en neurochirurgie, après lui avoir fait réaliser divers examens complémentaires (IRM, scanner, radiographie, échographie, etc.).

À moins d’une urgence, un traitement médical a déjà été mis en place avant la consultation. C’est souvent lorsque le traitement en question ne soulage pas suffisamment le patient que son médecin l’oriente vers le neurochirurgien.

Lors de la première consultation, le spécialiste analyse les résultats des examens pratiqués en amont. Il interroge également son patient sur ses antécédents personnels et familiaux puis il lui fait part de son avis concernant sa pathologie.

Lorsqu’une chirurgie est indiquée, il informe le patient du déroulement de l’opération ainsi que des éventuels risques encourus et des bénéfices qu’il pourra en tirer.

Tous les individus peuvent, un jour, avoir besoin de consulter un neurochirurgien, mais il existe différents facteurs reconnus qui augmentent le risque de développer une pathologie du système nerveux : 

  • la consommation d’alcool ;
  • le tabagisme ;
  • le diabète ;
  • l’hypertension ;
  • la sédentarité ;
  • le surpoids ;
  • l’âge.

Comment le neurochirurgien exerce-t-il son métier ?

Le spécialiste en neurochirurgie exerce généralement au sein d’un centre hospitalier ou d’une clinique.

Il partage son temps entre les consultations avec ses patients, les interventions chirurgicales et le suivi post opératoire. Il peut également dispenser des cours aux étudiants s’il officie dans un centre hospitalier universitaire (CHU).

La neurochirurgie est une spécialité exigeante, prenante et relativement stressante. Outre des capacités de concentration très importantes, le neurochirurgien doit jouir d’une bonne habileté manuelle et d’une parfaite coordination œil-main. Il doit, par ailleurs, être capable de gérer les imprévus et savoir garder son sang froid dans les situations d’urgence.

Cette branche de la médecine est en perpétuelle évolution, le spécialiste doit donc se tenir informé des dernières avancées et continuer à se former tout au long de sa carrière.

Quelles études faire pour devenir neurochirurgien ?

Pour devenir neurochirurgien, l’étudiant doit s’orienter vers la faculté de médecine après avoir obtenu son baccalauréat.

La première année commune aux études de médecine (PACES) débouche sur un concours très sélectif qui donne accès à la suite du cursus médical, en cas de réussite. Les 5 années suivantes sont partagées entre les cours à la faculté et de nombreux stages dans différents services hospitaliers afin de découvrir plusieurs spécialités médicales.

À la fin de la 6ème année, l’étudiant peut choisir de se spécialiser en neurochirurgie si son classement aux épreuves classantes nationales (ECN) le lui permet.

L’internat de neurochirurgie dure ensuite 6 ans. À l’issue, le neurochirurgien obtient son diplôme d’études spécialisées (DES) en neurochirurgie puis il doit soutenir une thèse de recherche afin d’obtenir le diplôme d’état de docteur en médecine qui lui donne le droit d’exercer son métier.

Voir les annonces médicales pour Neurochirurgien

Candidat à des remplacements ?

Inscrivez-vous gratuitement dès aujourd'hui et recevez automatiquement des propositions de remplacements.

Créer mon profil Candidat