Médecin Coordonnateur - Définition et quand le consulter

Véritable clé de voûte de l’organisation médicale des établissements pour personnes âgées, le médecin coordonnateur intervient à différents niveaux. Quel est son rôle ? Comment exerce-t-il ses fonctions ? Tour d’horizon de cette spécialité médicale souvent méconnue.

Quel est le rôle du médecin coordonnateur ?

C’est lorsque les maisons de retraite médicalisées ont été transformées en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) que la fonction de médecin coordonnateur a été créée. Ce praticien est chargé de coordonner les actions des différents professionnels de santé amenés à travailler auprès des personnes âgées de l’établissement.

Contrairement aux médecins traitants qui ne prennent en charge qu’une partie des résidents (leurs propres patients), le médecin coordonnateur gère l’ensemble des personnes présentes dans l’établissement. Il travaille en équipe avec le directeur et un cadre infirmier.

Ses missions sont multiples :

  • il met en place le projet de soins général de l’établissement et veille à son application ;
  • il s’assure que les prescriptions de médicaments et de prestations sont compatibles avec l’aspect gériatrique de la prise en charge ;
  • il évalue la qualité des soins dispensés dans l’établissement dans lequel il travaille ;
  • il participe à l’élaboration de conventions entre son EHPAD et les établissements de santé alentours pour assurer une continuité des soins ;
  • il veille à la prévention, à la prise en charge et à la surveillance des risques de santé publique au sein de son EHPAD ;
  • il constitue, avec son équipe, le rapport annuel d’activité médicale de son EHPAD ;
  • il gère le planning de formation du personnel ;
  • il donne son avis sur les admissions de nouveaux résidents en évaluant, notamment, leur état de santé et de dépendance ;
  • il peut être amené à réaliser des prescriptions médicales en cas d’urgence ;
  • etc.

Le médecin coordonnateur a donc un rôle médical et administratif au sein de son établissement.

Peut-on prendre rendez-vous avec un médecin coordonnateur ?

Contrairement au médecin généraliste, le médecin coordonnateur ne reçoit pas ses patients sur rendez-vous. Il visite ses résidents à titre systématique mais également en cas de problème.

ll rencontre, par ailleurs, les personnes souhaitant intégrer l’établissement ainsi que leurs familles. Le processus d’intégration se déroule, généralement, en quatre étapes :

  • Examen du dossier de préadmission : ce dossier médico-social regroupe les informations principales pouvant être utiles au praticien pour se faire un premier avis (degré de dépendance, éventuels troubles physiques ou psychologiques, pathologies, etc.) ;
  • Visite de pré-admission : le médecin coordonnateur s’attache, lors d’une visite médicale, à connaitre les motivations de la personne concernée ou de sa famille si le patient ne dispose plus de toutes ses facultés mentales. Il tente de cerner au mieux les besoins du futur résident et détermine les actions qu’il faudra mettre en place pour l’accueillir dans les meilleures conditions possibles.
  • Évaluation des capacités d’accueil de l’établissement.
  • Commission d’admission : le directeur donne son accord, ou non. 

Les principaux motifs de refus sont :

  • un degré de dépendance incompatible avec les possibilités d’accueil de l’établissement ;
  • le fait que la personne soit en fin de vie ;
  • le fait que le patient soit atteint d’une maladie mortelle à court terme.

Comment le médecin coordonnateur exerce-t-il son métier ?

Le médecin coordonnateur peut travailler dans plusieurs établissements. Son temps de présence est généralement calculé au prorata du nombre de résidents.

En principe, le médecin coordonnateur commence sa journée en faisant le point avec le personnel soignant. L’équipe se réunit et procède à la lecture des transmissions. Le praticien prend note des différents événements survenus durant la nuit. Il trie les interventions nécessaires selon leur degré d’urgence. Il procède ensuite aux visites des résidents.

Ce praticien ne gère pas uniquement l’aspect médical de ses patients, il s’intéresse à eux dans leur globalité.

On peut le comparer à un chef d’orchestre qui coordonne les actions des personnes qui s’occupent des résidents au quotidien.

Comment devenir médecin coordonnateur ?

Pour devenir médecin coordonnateur, il faut avoir obtenu un diplôme d’État de docteur en médecine (9 ans d’études), puis au choix :

  • être titulaire d’un diplôme d’études spécialisées (DES) en gériatrie ;
  • avoir obtenu un diplôme universitaire de médecin coordonnateur ;
  • détenir une capacité de gérontologie.
Voir les annonces médicales pour Médecin Coordonnateur

Candidat à des remplacements ?

Inscrivez-vous gratuitement dès aujourd'hui et recevez automatiquement des propositions de remplacements.

Créer mon profil Candidat