Hématologue - Définition et quand le consulter

L’hématologie permet d’assurer la prise en charge, la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies du sang. De l’hémopathie à la leucémie, l’hématologue met en place un protocole spécifique adapté à chaque pathologie. Que soigne-t-il exactement ? Quand faut-il consulter ? Comment se déroule consultation ? Mise en lumière de cette discipline médicale. 

Quelles pathologies soigne un hématologue ? 

L’hématologie est une spécialité médicale qui étudie le sang, la lymphe et les organes hématopoïétiques qui les fabriquent, tels que les ganglions, la rate, la moelle osseuse, les glandes spécifiques du tube digestif et les amygdales. 

Ces organes permettent d’assurer et de garantir la formation régulière et continue des différentes cellules sanguines. Lorsqu’il y a un dysfonctionnement, les cellules sanguines ne peuvent plus jouer leur rôle habituel.

L’hématologue peut prendre en charge de nombreuses maladies du sang (hémopathies)  :

  • l’anémie (déficit de globules rouges) ;
  • la polyglobulie (excès de globules rouges) ;
  • la leucopénie (déficit de globules blancs) ;
  • l’hémophilie (difficulté de coagulation) ;
  • l’hyperplaquettose (excès de plaquettes) ;
  • la thrombopénie (déficit de plaquettes) ;
  • l’aplasie médullaire (diminution de la production des cellules sanguines par la moelle osseuse) ;
  • les cancers hématologiques comme les lymphomes (cancer du système lymphatique), le myélome multiple, la leucémie (cancer du sang), etc.

Quand consulter un hématologue ? 

Le rôle du sang dans l'organisme est essentiel ; toute pathologie venant l’affecter peut conduire à des conséquences préjudiciables pour la santé. C’est généralement le médecin généraliste qui, suite à différents examens sanguins, détecte une pathologie chez son patient. Il l’oriente alors vers un confrère spécialisé : l’hématologue. Cette démarche permet d’assurer la prise en charge du suivi par la sécurité sociale. 

Les symptômes sont peuvent être variés et ils doivent être considérés avec attention. Le plus fréquemment, ils sont causés par une diminution des globules rouges et de l’hémoglobine.

Voici les symptômes les plus couramment identifiés chez les patients :

  • fatigue ;
  • faiblesse ;
  • essoufflement ;
  • perte de poids inexpliquée ;
  • infections trop fréquentes ;
  • saignements anormaux ;
  • apparition d’adénopathies.

Ces symptômes doivent pousser le patient à prendre rendez-vous avec son médecin traitant afin d’établir un diagnostic. 

Certaines personnes sont plus à risques face aux affections du sang et des organes hématopoïétiques. Voici des facteurs de risque reconnus :

  • l’exposition à certains produits chimiques ;
  • l’exposition aux rayonnements ionisants ;
  • des antécédents personnels et familiaux. 

Que fait l’hématologue et comment exerce-t-il ?

L’hématologue pratique son activité en environnement hospitalier ou en clinique. Il prend particulièrement en charge les patients souffrant de leucémies et de lymphomes : des cancers qui touchent des cellules du sang et des cellules du système de défense immunitaire. Il peut s’agir de leucémies aiguës ou chroniques et de différents types de lymphomes.

Ces pathologies nécessitent parfois  des traitements lourds : 

  • chimiothérapie ;
  • radiothérapie ;
  • greffes de moelle ;
  • médicaments de thérapies ciblées. 

À l’instar de ses confrères spécialistes, l’hématologue ausculte son patient avec attention lors de la consultation. Il l’interroge pour obtenir des informations sur ses antécédents personnels et familiaux puis il effectue un examen clinique. Si nécessaire, il peut pratiquer ou prescrire des examens complémentaires. 

L’hématologue est également amené à prescrire des traitements médicamenteux. Il suit son patient avec attention durant chaque étape du protocole. 

Comment devenir hématologue ? 

Pour devenir hématologue, le candidat doit obtenir le Diplôme d'études Spécialisées (D.E.S.) en hématologie. Il doit également être inscrit au tableau de l’ordre des médecins.

En général, il faut au moins dix années d’études de médecine pour pouvoir exercer en tant qu’hématologue agréé dans un centre spécialisé. C’est après la PACES et les 5 années qui mènent aux E.C.N. (Épreuves Classantes Nationales), que les étudiants font le choix de cette spécialité. 

Quatre à cinq années d’études supplémentaires sont alors nécessaires pour obtenir un D.E.S. (Diplôme d’Etudes Spécialisées) en hématologie.

Après avoir soutenu une thèse, le candidat obtient son Diplôme d’Etat de Docteur en médecine et il peut dès lors exercer sa profession d’hématologue.

Voir les annonces médicales pour Hématologue

Candidat à des remplacements ?

Inscrivez-vous gratuitement dès aujourd'hui et recevez automatiquement des propositions de remplacements.

Créer mon profil Candidat