Angiologue - Définition et quand le consulter

L’angiologue est le spécialiste des problèmes artériels et veineux. Quand faut-il le consulter ? Quelles pathologies prend-il en charge ? Éléments de réponses dans la suite de cet article.

Quel est le rôle de l’angiologue ?

L’angiologie, également appelée médecine vasculaire, est une spécialité médicale qui étudie le fonctionnement et les pathologies des vaisseaux sanguins (artères, veines, vaisseaux capillaires) et lymphatiques. Les vaisseaux sanguins transportent le sang dans l’organisme. Les vaisseaux lymphatiques, quant à eux, transportent de la lymphe. Ce liquide incolore ou légèrement jaunâtre a trois rôles essentiels :

  • il draine la majeure partie des déchets de nos cellules ;
  • il assure le transport de certaines graisses et vitamines ;
  • il aide à la défense de l’organisme en acheminant de nombreux globules blancs.

Une atteinte des vaisseaux lymphatiques est généralement traduite par un œdème (gonflement).

L’activité de l’angiologue regroupe quatre missions principales : la prévention, le diagnostic des affections, leur traitement et le suivi de ses patients. Il prend en charge un large éventail de pathologies artérielles, veineuses, micro circulatoires et lymphatiques, telles que :

  • l’hypertension artérielle ;
  • l’insuffisance veineuse ;
  • les artérites ou artériopathies ;
  • les sténoses carotidiennes ;
  • les anévrismes ;
  • les varices ;
  • les thromboses ;
  • les phlébites ;
  • les oedèmes ; 
  • les ischémies (manque d’oxygénation) des membres inférieurs ou supérieurs ;
  • les ulcères d’origine vasculaire, etc.

Si, autrefois, l’angiologie et la phlébologie (étude du système veineux, uniquement) étaient des spécialités médicales bien différenciées, de nos jours, ces deux branches de la médecine ont tendance à se confondre. Désormais, les angiologues sont également phlébologues et inversement. 

Quand faut-il consulter un angiologue ?

C’est généralement le médecin généraliste qui, suite à différents symptômes et examens complémentaires, envoie son patient chez l’angiologue. Vous pouvez également prendre rendez-vous directement avec ce spécialiste, mais votre consultation risque de ne pas être remboursée correctement par la Sécurité Sociale. En effet, la visite chez l’angiologue nécessite de respecter le parcours de soins coordonné. Vous devez donc être muni d’une ordonnance le jour de votre rendez-vous.

Les motifs de consultation sont très variés.Voici les plus fréquemment rencontrés :

  • jambes lourdes ;
  • varices ;
  • bas des jambes gonflé (oedème) ;
  • crampes régulières ;
  • fourmillements dans les membres ;
  • sensation de chaleur, etc.

Tout le monde peut, un jour, avoir besoin de consulter un angiologue. Cependant, certains individus présentent plus de risques que d’autres de développer une pathologie circulatoire. Les facteurs de risque reconnus sont les suivants :

  • le diabète ;
  • l’hypertension artérielle ;
  • l’insuffisance cardiaque ;
  • le surpoids ;
  • le manque d’exercice physique ;
  • le tabac ; 
  • l’âge (les personnes âgées sont plus à risque que les jeunes).

Certaines activités professionnelles prédisposent également aux problèmes vasculaires. C’est notamment le cas des personnes qui doivent rester debout ou piétiner toute la journée comme les coiffeurs, les infirmières, les hôtesses de l’air, les agents de sécurité, les pharmaciens ou encore les vendeurs.

Comment l’angiologue exerce-t-il son métier ?

L’angiologue peut travailler au sein d’un centre hospitalier, en cabinet privé ou en clinique.

Le praticien débute toujours sa consultation par l’interrogatoire de son patient. Il lui demande des précisions sur ses symptômes ainsi que ses antécédents personnels et familiaux. Les femmes se voient poser des questions sur le déroulement de leurs grossesses. Le spécialiste analyse ensuite les résultats des différents examens déjà pratiqués.

Lors de l’examen clinique, l’angiologue vérifie l’aspect des membres de son patient à la recherche de varices ou de gonflements. Si nécessaire, il peut pratiquer des examens complémentaires, comme l’écho-Doppler.

Une fois la pathologie identifiée, le spécialiste met en place un traitement médicamenteux ou oriente son patient vers un chirurgien vasculaire.

Quelles études faire pour devenir angiologue ?

Un angiologue est un médecin. Pour exercer ce métier, il faut donc se diriger vers des études de médecine après le baccalauréat. La première année commune aux études de médecine (PACES) est sanctionnée par un concours qui conditionne l’accès au reste du cursus. Les cinq années suivantes constituent le tronc commun de toutes les spécialités médicales.

En fin de sixième année, l’étudiant passe les épreuves classantes nationales (ECN) qui lui permettent, selon son classement, de choisir sa spécialité. Les futurs angiologues entrent ensuite dans une période internat pour une durée de quatre ans.

À l’issue de l’internat, les candidats obtiennent un diplôme d’études spécialisées (DES) en angiologie. La dernière étape de leur parcours universitaire consiste à soutenir une thèse de recherche afin d’obtenir un diplôme d’État de docteur en médecine qui leur donne le droit d’exercer leur activité d’angiologue.

Voir les annonces médicales pour Angiologue

Candidat à des remplacements ?

Inscrivez-vous gratuitement dès aujourd'hui et recevez automatiquement des propositions de remplacements.

Créer mon profil Candidat