Allergologue - Définition et quand le consulter

Un tiers des Français souffre d’allergies. Nez qui coule, rhumes à répétition ou encore éruptions cutanées sont des signes avant-coureurs qui doivent amener à consulter un spécialiste. L’allergologue est un médecin qui détecte et qui soigne les allergies. Les allergies peuvent avoir des causes et des symptômes variés. Qu’elles soient saisonnières, contextuelles ou alimentaires, il est important de les identifier pour les soigner. 

Quel est le champ d’action du médecin allergologue ? 

L’allergologie est reconnue et certifiée comme une activité médicale à part entière depuis 2017. 

Les différents types d’allergies possibles rendent le champ d’action du spécialiste en allergologie relativement large :

  • allergies alimentaires (gluten, protéines de lait de vache, poisson, oeufs, arachides, etc.) ;
  • allergies cutanées (alcool, soleil, craie, herbe, latex, eau de Javel, etc.) ;
  • allergies respiratoires (pollen, pollution, acariens, poils d’animaux, etc.) ;
  • allergies au piqûres d’insectes (guêpes, abeilles, moustiques, etc.) ;
  • allergies aux médicaments ;
  • etc.

 

Pour déterminer les causes des allergies de ses patients, le médecin allergologue remplit chaque jour de multiples missions :

  • Il examine et questionne son patient.
  • Il fait le point sur les antécédents médicaux et familiaux, le terrain génétique étant un élément à considérer.
  • Il fait passer des tests cutanés.
  • Il peut demander des tests sanguins.
  • Il peut mettre en place des tests de « provocation ». 
  • Il demande des avis complémentaires en cas d’allergie « croisée » (par exemple, lorsqu’une allergie est associée à un problème d’asthme, il fait appel à un pneumologue). 
  • Il élabore un diagnostic.
  • Il prescrit un traitement médicamenteux ou une désensibilisation.
  • Il assure le suivi de son patient. 

 

Certains allergologues bénéficient d’une double spécialité, par exemple : ORL-allergologue, pneumologue-allergologue, dermatologue-allergologue, etc. 

Qu’il possède une spécialité, ou non, le médecin allergologue doit présenter des qualités d’écoute, de pédagogie et de fortes capacités d’analyse. Il doit savoir questionner son patient comme le ferait un détective, afin de cerner son profil et ne rien omettre. Les investigations qu’il mène avec minutie permettent d’établir le bon diagnostic et donc de proposer un traitement adapté au patient. Il peut également délivrer des conseils utiles pour le quotidien.

Quand faut-il aller rencontrer un allergologue ? 

Certaines allergies peuvent entrainer des complications graves. Chaque symptôme doit donc être considéré avec attention. 

Il existe différentes raisons, cumulées ou non, qui peuvent pousser à consulter un médecin allergologue : 

  • les symptômes spécifiques tels que rhinites et conjonctivites à répétition, eczéma, urticaire, toux qui ne se soigne pas, etc. ;
  • la saison : le printemps augmente les risques allergiques avec le rhume des foins ;
  • l’asthme, qui a souvent une origine allergique ;
  • la perte de goût et d'odorat ;
  • l’obstruction nasale ;
  • les yeux qui piquent fréquemment ;
  • les phénomènes environnementaux comme la pollution, le pollen, ou encore la poussière ;
  • un mal-être tel que des douleurs abdominales, des diarrhées ou des vomissements inexpliqués ;
  • certains cas plus graves tels que le gonflement de la glotte, des difficultés respiratoires, une inflammation des muqueuses (attention, risque d’oedème de Quinck, il peut s’agir d’une urgence !) ;
  • en cas de terrain allergique familial.

Comment pratique le médecin allergologue ?

Le médecin allergologue peut pratiquer et recevoir ses patients en libéral, dans son propre cabinet, mais il peut consulter en clinique privée ou travailler au sein d’un hôpital. Il exerce parfois une activité mixte. 

Pour rencontrer un allergologue, il est possible de demander à son médecin traitant les spécialistes recommandés dans la zone géographique concernée. L’allergologue reçoit ensuite sur rendez-vous. 

Comment devenir allergologue ? 

Pour exercer le métier d'allergologue, il faut suivre un cursus médical. 

Après les 6 premières années communes de faculté de médecine, le candidat entre en internat d’allergologie par le biais des épreuves classantes nationales (ECN). 

Cette phase d’études dure 4 ans. Elle est sanctionnée par l’obtention d’un diplôme d’études spécialisées (DES). 

Pour avoir le droit d’exercer son métier, le jeune diplômé doit enfin soutenir une thèse de recherche devant un jury afin d’obtenir son diplôme d’État de docteur en médecine.

Voir les annonces médicales pour Allergologue

Candidat à des remplacements ?

Inscrivez-vous gratuitement dès aujourd'hui et recevez automatiquement des propositions de remplacements.

Créer mon profil Candidat